Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Les Editions de l'Instant

Où l'on parle de fantasy, de SF, de fantastique, de bouquins, de cinéma et... des Editions de l'Instant

Où en est-on ?

Publié le 17 Novembre 2015 par Les Editions de l'Instant

J'adore les deadlines, j'aime le bruit qu'elles font quand elles passent en sifflant. (D.Adams)

On rigole, mais rater une deadline, c'est toujours embêtant. La rater de 8 semaines, c'est carrément honteux. Et pourtant...

Et pourtant, si on est en retard, si on n'a pas tenu notre première ligne de dates de publications, ce n'est pas de gaieté de cœur. Au soir de clôture de notre financement participatif, nous avions en main les épreuves finales d'Un étranger en Olondre. Et nous voulions les envoyer chez l'imprimeur. Afin que les contributeurs la reçoivent. Il est important ici de rappeler et de souligner que nous n'avons encore annoncé aucune date concernant une sortie en librairie.

Mais...

Il y a eu l'"affaire de la couverture". La désapprobation générale concernant le visuel s'est faite trop pressante pour que nous puissions l'ignorer. Nous avons tout révisé de fond en comble. Ça prend du temps. Ce n'est pas une excuse, mais ça prend du temps.

Ensuite, d'autres problèmes techniques se sont fait jour. Au niveau de la composition, de l'informatique. C'est notre faute complète. Le professionnalisme requis en ces matières demande plus d'énergie et, encore une fois, de temps que nous ne l'avions estimé.

Nous aurions dû faire preuve de prudence : ne pas annoncer de date de sortie, même si elle ne concernait que les contributeurs au financement. Mais nous sommes enthousiastes, emportés et, avouons-le, parfois un peu précipités. Parfois, ce sont des qualités. Parfois, des défauts.

Dès ce moment, nous nous sommes fendus d'un mail en direction des généreux contributeurs à notre financement. Le projet allait être retardé. De plusieurs semaines. Le plus probable étant que nous fournirions le premier livre fin novembre/début décembre. Au moment où nous espérions vous fournir le second.

Cette deadline tient toujours. Le décalage est de quelques semaines donc. La version définitive d'Un étranger en Olondre sera envoyée aux souscripteurs à ce moment. Elle part chez l'imprimeur ce lundi. Le délai d'impression est d'environ deux semaines. Les arcanes mystérieuses de la poste vous la fourniront dans les jours suivant la remise des exemplaires de ce roman par l'imprimeur.

Je vous rassure tout de suite : ce sont des erreurs que l'on ne commet qu'une fois. La suite de nos publications arrivera en bon ordre.

Ceci nous rappelle une autre citation, très SF également, prononcée par Korzybski, et martelée par Van Vogt : Dans l'intérêt de la raison, souvenez-vous : la carte n'est pas le territoire. Nous avons confondu notre carte idéale de publications avec le territoire accidenté de la réalité.

Mais, aussi, nous ne sommes pas des gens raisonnables : nous avons choisi d'éditer des livres.

Commenter cet article

Fabien Lyraud 18/11/2015 13:19

Un lancement pour Sèvres ?

Les Editions de l'Instant 20/11/2015 15:20

Fingers crossed :)

André 17/11/2015 22:34

et ben ça se règlera à coups de knout, à l'ancienne, et puis voilà hein, on va pas en faire toute une histoire non plus. Tu commets une erreur, tu es puni, tu expies, et la vie continue!
Attention : coquille "ne pas annoncé" => "ne pas annoncer". Mais ça c'est un acte manqué autopunitif ou je m'appelle Saint François. ^^
Bises!*

Les Editions de l'Instant 18/11/2015 00:01

J'ai corrigé :)

J'ai aussi cherché un bon mot à base de knout, mais je n'y suis point arrivé.